Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alpha Condé cherche délibérément à faire tuer ses nombreux prisonniers politiques dans ses prisons. Pour cela la survenue d’Ebola et sa propagation mondiale, exclusivement de sa faute, de sa volonté pourrait-on dire, lui est d’une aide précieuse.

Nous avons écrit plusieurs fois sur Guineelibre, les articles s'y trouvent toujours, pour attirer l’attention sur les conditions épouvantables d’hygiène et de sécurité sanitaires dans les prisons plus que surpeuplées du régime. Un seul cas d’Ebola dans ces conditions et c’est la catastrophe. C’est à ce jeu lugubre que jouent Alpha Condé, son fils et ses Angbansanlés, comprenez les extrémistes malinkés anti-peulhs (cet homme n’a pas d’autre famille en Guinée, que celui qui le conteste nous montre une de ses tantes, oncles ou cousin, et surtout dans quelle localité)

Alpha Condé est un menteur pathologique évoluant sur le mode chronique. Il ment en jet, en continu et tue tous les jours, et s’en défend farouchement devant sa RTG et les agences de presse complaisantes. A l’écouter, il serait blanc, virginal, plus que ce qui reste comme neiges éternelles au sommet du Kilimandjaro.

Des prisonniers politiques, il en fait des droits communs, jugés par une justice dont toutes les têtes sont pourries. Ces citoyens détenus sont torturés journellement par ses gendarmes et autres Donzos, cela tous les guinéens et les « étrangers qui vivent parmi nous », surtout leurs ambassadeurs, occidentaux et orientaux, le savent. Que l’écrasante majorité de ses infortunés est peulhe, cela se sait aussi, de Washington à Paris, Pékin ou Moscou.

Pour le moment, le « MALOBALI » règne sur le mode de ceux que l’on a appelé un moment « les rois nègres », content de ses faits et forfaits, assuré de continuer à piller, diviser et enfoncer le pays qui lui a donné asile à lui et à sa famille. Cet homme n’est pas qu’anti-peulh, il mérite largement l’expression PDGiste « d’antiguinéen »

Alpha Condé est bien un guinéen, mais entièrement à part. Il lui faudra bien un jour payer, rubis sur l’ongle.

TAD

Lire la déclaration

Selon un nouveau rapport de l'ONU publié lundi sur la situation des droits de l'homme dans les lieux de détention en Guinée, les condamnés et les prévenus sont détenus dans des établissements pénitentiaires surpeuplés et insalubres qui ne répondent pas aux normes internationales des droits de l'homme.

Sur la base des visites effectuées par le Bureau du Haut-Commissariat aux droits de l'homme en Guinée dans 30 centres de détention et 53 postes de police et de gendarmerie, le rapport documente des violations des droits de l'homme commises à différents stades de la chaîne pénale, parmi lesquelles le non-respect des garanties procédurales lors de l'arrestation, de la garde-à-vue et dans la conduite du procès pénal.

Le rapport mentionne le "recours quasi-systématique à la détention provisoire" et l'absence d'audience régulière comme étant les principales causes de la surpopulation dans les prisons guinéennes. A la Maison centrale de Conakry, par exemple, sur un total de 1140 détenus en mai 2013, seulement 250 avaient été condamnés alors que 890 étaient en détention provisoire. La Maison centrale de Conakry a été construite à l'origine pour accueillir 300 prisonniers.

Le rapport reconnaît cependant les efforts déployés par le gouvernement guinéen pour réformer le secteur de la sécurité, en particulier à travers l'adoption d'une politique de sécurité nationale. Le gouvernement a également adopté des mesures visant à améliorer les conditions de détention, notamment la construction ou la rénovation de certaines prisons et l'amélioration de la qualité de la nourriture distribuée aux détenus. L'Etat guinéen travaille également à la rénovation des infrastructures de la justice, de la police et la gendarmerie. [ source Xinhua]

Guinée : les mauvaises conditions de détention encore dénoncées par l’ONU
Tag(s) : #Droit

Partager cet article

Repost 0