Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A-CondéRPG1

Nous confirmons ici que Alpha Condé n'est pas venu à la rencontre que les coordinations avaient demandée à l’initiative de Sékouba Konaté. Il est venu quand les Cellou n'étaient plus là-bas et c'est pourquoi la Télévision guinéenne elle-même a parlé de rencontres séparées alors que ce n'était pas cela l'esprit de l'initiative qui a obligé Cellou Dalein à suspendre sa tournée pour répondre à l'appel en Guinée.

Pour une rencontre séparée des deux leaders, il n'y avait aucune raison de ne pas accepter la demande de Cellou d'attendre son retour pour sa rencontre avec les coordinations. D’ailleurs, le porte-parole de la coordination du Fouta avait exprimé son regret du fait que Alpha ne soit pas venu à cette rencontre importante lors de son intervention (Voir la vidéo). Même un représentant de la coordination de la Forêt a dit que peut-être que c'est l'information qui n'a pas fonctionné avec Alpha Condé, pour justifier le refus de ce dernier de venir mais la RTG n'a pas fait passer certains de ces passages en question parce qu’il y a une volonté manifeste de manipuler l’information et l’opinion en faveur du RPG.

Si par malheur, Cellou qui ne se trouvait pas en Guinée n’avait pas pu venir pour répondre à cet appel inattendu, on aurait présenté les choses autrement. Qui sait, peut-être qu’on a fait l’appel en urgence sans possibilité de report parce qu’on sait que Cellou se trouvait hors du pays avec l'espoir qu’il va manquer au rendez-vous et pouvoir le salir après.

La complicité des institutions de l’Etat est un fait réel aujourd’hui. Cependant,  nous sommes d’avis que cela n’est pas seulement un mépris du Peul mais le résultat du manque de vision, de fermeté et de courage politique de l’UFDG. Ce parti qui continue à tergiverser sur la nature de sa réaction face à cette situation ne rassure personne et laisse imposer l’image de Alpha comme le futur président de la Guinée. Ce qui amène logiquement les opportunistes dans l’appareil de l’Etat à jouer dès maintenant pour se faire remarquer par le camp du RPG afin de garder leurs postes et privilèges après.

Tout se passe comme si Cellou est entouré de conseillers influents qui sont en réalité des militants non-déclarés du RPG.

Si par manque de vigilance, par démagogie, hypocrisie ou manque de courage politique les responsables de l’UFDG ne font pas appel aux manifestations populaires maintenant pour obtenir la neutralité des institutions de l’Etat et en exigeant le départ des responsables des organes d’Etat qui font preuve de partialité comme la RTG, nous demandons alors aux populations de laisser seuls ces responsables du parti et leurs familles respectives descendre dans les rues pour contester la "victoire" de Alpha Condé après une élection organisée par les partisans politiques ou ethniques du RPG.

Les manifestations populaires sont les seuls moyens de pression d’une opposition politique dans un Etat totalitaire où la loi n’est pas respectée. Faire ces manifestations pour obtenir l’organisation d’élections transparentes et crédibles (Personnalités crédibles et neutres à la tête de l’institution en charge de l’organisation des élections), coûterait moins en pertes matérielles et humaines que de vouloir contester, par la rue, les résultats rendus officiels après une élection. L’UFDG est entrain de creuser sa tombe et trahir ses militants en comptant sur la bonne volonté de Sékouba et la médiation des "sages" incapables de dire la vérité et qui ne jouissent d’aucun respect du camp adverse composé de personnes sans morale ni aucune dignité humaine.

L'UFDG doit tout régler avant le 15 octobre. Ce qu'il faut clairement faire savoir maintenant aux autorités. Ce sont des décisions politiques qui peuvent s’arracher en seul jour. Tout dépend du parti de Cellou maintenant, même pas de ses alliés. Surtout que ce qui est demandé (un organe neutre pour une élection équitable et des résultats incontestables) n’est contre personne. S'ils sont incapables de faire cela, alors nous nous demandons ce qu'ils cherchent en politique dans un pays qui n'a connu que la dictature et la violence depuis plus d'un qaurt de siècle?

Nous attendons que les coordinations régionales elles-mêmes se montrent sérieuses. Elles doivent publiquement condamner l'acte de Alpha Condé et reconnaître que des deux candidats, c'est Cellou Dalein Diallo qui oeuvre pour la paix et la cohésion nationale et que c'est lui qui a le profile d'un chef d'Etat.

 

GUINEEPRESSE.INFO

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :