Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alpha-conde2--iPod-Photo-.jpg

Comprenez-vous ce qui se concocte actuellement en Guinée ? Dans le climat de magouilles qui y règne d’aucuns se demandent quelle mouche a piqué Jean-Marie Doré. Aucune ! Je pense que c’est plutôt lui le lanceur de piques aux Guinéens qu’il prend pour des demeurés. Jean-Marie Doré sait très bien ce qu’il fait. Partant du principe selon lequel qui ne tente rien n’a rien, notre PM a voulu changer les dispositions de la loi électorale qui confère à la CENI le droit d’organiser les élections en Guinée. Il veut toujours changer ces dispositions mais après sa goutte d’eau qui a fait déborder la vase (je parle bien de boue !) et conduit à une levée inouïe de boucliers, Jean-Marie vient de reculer provisoirement. Pour mieux frauder !

 

Il faut dire clairement les choses. Cette mascarade n’aurait jamais eu lieu sans l’aval du Général Konaté qui garde un silence complice. Pourquoi Jean-Marie tient-il à la procréation artificielle et nuisible d’une commission alors que le CNT en a déjà crée une aux fins de corriger les imperfections du 1er tour ? Pour magouiller ! Le MATAP, partenaire technique de la CENI, n’a jamais été dissocié du processus électoral. Que devient la lettre de mission, assortie d’obligation de résultat, que Sékouba avait adressée à Jean-Marie ? Notamment le point 11 (assurer le déroulement correct et transparent du processus électoral) qui me semble le plus important.

 

Il y a une collusion maléfique au sommet de l’Etat guinéen. Le duo Jean-Marie Doré/Sékouba Konaté travaille pour Alpha Condé, le véritable PM de la transition en cours. C’est le chef du RPG qui contrôle la primature dont le locataire Jean-Marie ne fait qu’exécuter des ordres avec l’aval d’un Konaté se prétendant neutre et apolitique. En réalité, ce dernier est partial et politicien. Son souhait est de transmettre le pouvoir à Alpha Condé, après un simulacre électoral, afin de pouvoir enfin jouir, sans « toumbacine » et de préférence hors de Guinée, des richesses malhonnêtement captées au pays. Tel est l’homme que des zélés ont voulu bousculer dans l’histoire alors qu’il ne demandait pas à y entrer. On saura un jour le rôle exact joué par Konaté, neutralisateur de son frère d’armes Dadis, dans les violences subies par le pays.

 

Donner au MATAP les droits de la CENI équivaudrait à cautionner une triche électorale à ciel ouvert en faveur d’Alpha Condé et de son attelage arc-en-ciel. L’administration civile et militaire guinéenne est infectée par le virus RPG depuis des années. Il faut refuser vigoureusement le scrutin martial que veut nous imposer Alpha Condé via Sékouba et son bras civil Doré ! Le montage de Jean-Marie, trop grossier, consiste à contrôler le déroulement du vote par le réseau des gouverneurs, préfets et sous-préfets qui doivent leur survie à son gouvernement et à proclamer des résultats fixés d’avance !

 

Jean-Marie a eu pour mission de saboter le travail de la CENI qui demeure la seule institution à vouloir des élections transparentes et rapides. Le trio infernal Konaté/Condé/Doré l’asphyxie financièrement. Le CNT, lui aussi infiltré de caméléons comme G. Condé intime de Kiridi, fervent soutien d’Alpha ou Mgr Gomez qui a souillé sa soutane, travaille dans des difficultés pour le bien du pays alors qu’il n’a même pas de budget de fonctionnement ! Pendant ce temps, Doré pompe dans les caisses de l’Etat  pour, entre autres, lustrer sa villa à la Camayenne.

 

Lorsqu’il n’était pas aux commandes, Jean-Marie Doré était un beau et haut-parleur. Rappelons une de ses envolées lyriques. A l’occasion de l’élection du premier président du parlement de l’ère Conté, le PUP outrageusement majoritaire avait voulu gagner du temps en prenant des libertés avec la procédure. C’est alors que Jean-Marie dont la pourriture était moins visible à l’époque, s’écria : « Il ne faut pas que sous prétexte de gagner du temps, l’on égratigne la carapace vénérable de la loi dans le temple même de la loi. » Que c’était beau !

 

Aujourd’hui, Jean-Marie ne perd plus de temps pour dépecer vivant notre constitution. Que c’est affreux ! Il porte atteinte à des libertés fondamentales. Pourquoi, par exemple, interdire la cassette de Dadis qui n’a pourtant pas été enregistrée en cachette ? Parce qu’elle nuit à l’image déjà très ternie d’Alpha Condé ! S’il s’était agi d’une mise en cause de Cellou ne l’aurait-on pas diffusée à l’échelle nationale avec les moyens de l’Etat ? Le meilleur moyen d’assurer la publicité d’un document est de l’interdire. Ladite cassette est au hit-parade électoral, produite par l’idole de la junte entre le 28 septembre et le 3 décembre 2009, période faste de son talent, ce qui lui confère tout son mérite. Dadis est encore lucide. En refusant les condoléances d’Alpha Condé ne montre-t-il pas sa volonté d’éviter un baiser de Judas ?

 

Actuellement tout le camp des alliés et autres aliénés de Condé est mobilisé pour barrer la route à Cellou ! Leur problème est que leurs dossiers sont vides ! Avec leur haine tenace de Cellou, comment se fait-il qu’ils n’aient rien pu produire de consistant contre lui ? Ils nous avaient promis des dossiers explosifs contre Cellou et Sydia entre les 2 tours. On les attend toujours ! L’intox peut fleurir mais sans porter le moindre fruit.

 

Quand certains disent qu’ils n’ont rien contre les Peulhs mais seulement contre Cellou, quelle hypocrisie monumentale ? En réalité, ils sont anti-Peulhs notoires. Je souhaiterais que soient identifiés de toute urgence les véritables trafiquants de drogue, les pillards de l’économie nationale notamment du secteur minier, les bénéficiaires des juteux et honteux marchés de gré à gré et des contrats bidons, etc. Ce serait édifiant qu’on dise clairement leurs patronymes pour lever des suspicions savamment entretenues. Un débat Cellou/Alpha pourrait nous éclairer mais c’est le nébuleux RPG qui le redoute, son possesseur étant dans l’incapacité intellectuelle de structurer sa coulée verbale. Alpha Condé n’est pas agréable à écouter mais il est toujours utile de l’entendre bien qu’il se livre sans limites.

 

La caractéristique principale du « foulaphobe » est de clamer devant tout Peuhl qu’il aurait certainement voté pour Siradiou Diallo ou Bah Mamadou, aujourd’hui décédés. C’est trop facile. C’est comme si quelqu’un soutenait maintenant qu’il aurait bien voté pour Siaka Touré également disparu ! Que DIEU me pardonne ! Pour lui, un bon Peuhl est un Peulh mort car un Peulh au pouvoir signifie nécessairement un pouvoir peuhl !

 

Tout est fait pour opposer les communautés guinéennes entre elles. Ce qui me conduit à sortir comme perle du Net la dernière saillie du Kouyaté d’arc-en-ciel. Chez l’autoritaire Alpha Condé, seul le chef parle dans sa chefferie. Qui entend P.Koly depuis son « ralliement forcé»? Kouyaté, aussi voyageur que très bavard par nature, vient de rompre non pas le jeûne mais le silence que lui imposait la discipline ethnocentriste, perdant ainsi une occasion de se taire. Il parle de risque réel de confrontation opposant d’un côté les Peulhs et de l’autre les Malinkés auxquels il ajoute par je ne sais quel «décret de consensus» les Forestiers et les Soussous. Toujours la même stratégie sans faille des fayots : les Peulhs et les «autres» ! Ce malin sera désagréablement surpris. Pense-t-il qu’Alpha va réussir là où Sékou a échoué ?

 

Je vous salue.

 

Ibrahima Kylé Diallo

Responsable de www.kylediallo.info

Mon contact : kylediallo@gmail.com

Tag(s) : #Libre opinion

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :