Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RPG-Stop hand-1

L’ALLIANCE CELLOU DALEIN PRESIDENT a appris avec stupeur, le putsch fomenté par un groupe de membres de la CENI pour désigner M. Louceny CAMARA comme Président de cette Institution. Cette action est illégale.

En effet, elle viole de manière flagrante, la loi et les textes en vigueur, notamment l’article 5 du règlement intérieur de la CENI qui stipule : «l’assemblée plénière, instance suprême de la CENI est composée de l’ensemble de ses membres ». C’est elle seule qui peut délibérer sur des questions essentielles concernant la CENI.

La réunion en date du 21 septembre 2010 tenue nuitamment et en catimini, a été faite à l’insu d’un certain nombre de membres de la CENI, dont la Présidente par intérim, Mme Hadja Mame CAMARA, qui est censée présider toute assemblée plénière.

Par ailleurs, trois membres de la CENI, feu son Président, M. Ben Sekou SYLLA, le conseiller juridique démissionnaire M. Abass BANGOURA et M. Cheick Fanta Mady CONDE nommé à d’autres fonctions, n’ont pas été remplacés par les organes qui les avaient désignés. Ceci prouve le caractère irrégulier de la désignation de M. Louceny CAMARA qui du reste, est un membre avéré du RPG.

L’Alliance Cellou Dalein Président rejette catégoriquement ce coup de force et demande à la Présidente par intérim de poursuivre sa mission, consistant à organiser le second tour de l’élection présidentielle dans quelques jours. L’Alliance attire l’attention des autorités de la Transition sur les manœuvres dilatoires du RPG tendant à déstabiliser la CENI et à la mettre à sa dévotion. Une telle velléité pourrait avoir des conséquences d’une extrême gravité pour la poursuite d’une transition apaisée en République de Guinée, parce que mettant en cause la nature consensuelle et le caractère indépendant de la CENI.

L’Alliance réitère son attachement à l’orientation du discours du Général Sékouba KONATE le 21 septembre 2010 au Palais du Peuple, que malheureusement des attitudes irresponsables et partisanes tendent à ruiner. Tout en réaffirmant son rejet catégorique face à ce manquement grave des règles élémentaires de la démocratie, l’Alliance demande au Président de la Transition de faire respecter ses engagements, et sollicite la communauté internationale dans la poursuite de la résolution de cette crise.

L’Alliance lance un appel à toutes les forces démocratiques du pays de rester mobilisées pour soutenir la neutralité et l’indépendance de la CENI, conditions indispensables à l’organisation d’une élection libre et transparente.

Fait à Conakry le 22 septembre 2010


Le Coordinateur de l’Alliance,
Sidya TOURE

Tag(s) : #Communiqué

Partager cet article

Repost 0