Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Liberty-Guinea-3

Le collectif des Forces Vives de Guinée, aux États-Unis :

  • Eût égard aux accords d’Ouagadougou entre le président du CNDD  et les Forces Vives dans le cadre du processus de retour à l’ordre constitutionnel en Guinée sous l’égide du facilitateur M. Blaise Compaoré président du Burkina Faso ;
  • Considérant que les dits accords portent sur la mise sur pied d’une transition d’une durée de six mois sous la présidence du ministre de la défense assumant les rôles de président de cette transition et président par intérim de la république avec la formation d’un gouvernement d’union nationale dirigé par un premier ministre désigné par le Forum des Forces Vives et un Conseil National de Transition;
  • Rappelant que le seul mandat de ces organes de transition est et demeure l’organisation des élections présidentielles et la restructuration des forces de défense et de sécurité ;
  • Ayant pris connaissance des recommandations du comité ad-hoc visant à corriger les insuffisances constatées lors du premier tour des élections présidentielles ;
  • Ayant noté avec satisfaction que les deux partis politiques en lice pour le second tour des élections on accepté la date du 19 Septembre 2010 proposée par le président Sékouba Konaté ;
  •  Exprime sa vive préoccupation face à  la volonté délibérée du premier ministre de la transition, Jean Marie Doré, de saboter le processus électoral en proposant un projet de décret visant à modifier la constitution afin de marginaliser la CENI au profit du MATAP pour l’organisation et la gestion du second tour des élections présidentielles ;
  • Considère que cet acte qui équivaut à un comportement criminel, disqualifie Jean Marie Doré comme premier ministre de la transition ;
  • Demande au président par intérim, le général Sékouba Konaté, de démettre le sieur Jean Marie Doré de ses fonctions de premier ministre ;
  • Souhaite que le président de la république gère directement le gouvernement jusqu'à la tenue  du second tour des élections présidentielles prévues le 19 Septembre
  • Exige le respect scrupuleux des prérogatives de la CENI tel que stipulées dans la constitution dans ses articles 2 et 132 ;

Le collectif lance un appel pressant à la CEDEAO, à l'Union Africaine et au Groupe International de Contact, pour s’opposer à toutes velléités de retarder ou de saboter le retour à l’ordre constitutionnel conformément aux accords de Ouagadougou.

 

Le Collectif des Forces Vives de Guinée aux Etats Unis

Tag(s) : #Communiqué

Partager cet article

Repost 0