Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sgbg

 

Je voulais faire un bref commentaire sur la récente visite du général Sékouba Konaté en Guinée Équatoriale car de tous les voyages effectués par cet ancien chef du Bata ( bataillon autonome des troupes aéroportées ) c’est l’escale de Bata dans le Rio Muni qui pouvait le moins me déranger. Cette ville, la seconde en importance du pays, est plus vivable que notre grouillante capitale (les seuls Conakrykas sont beaucoup plus nombreux que tous les Equato guinéens).

 

J’ai modifié mon programme à la lecture d’un article relatif à la fin de la grève des banques qui durait depuis un mois. Vous savez quoi ? Je ne m’en étais même pas rendu compte ! Paraît-il qu’un protocole (terme qui rappelle de mauvais souvenirs en Guinée) de fin de grève a été signé le 11 mai 2010 par l’Association Professionnelle des Banques (APB) et une fédération syndicale du nom de Fesabag. Elles ont fait ça sans blague ! Je ne suis pas le seul à être indigné par le comportement de nos banquiers.

 

Au fait, qu’est-ce qu’un banquier ? J’ai le plaisir de vous en donner l’exacte définition puisée dans le « DCG » (dictionnaire collectif guinéen) : c’est celui qui travaille ou a travaillé dans une banque. Ne cherchez pas plus loin. Un de nos anciens PM est banquier alors qu’il ne s’occupait que d’intendance dans une banque avant d’occuper la primature guinéenne. Le planton de la porte d’entrée d’un établissement financier ou bancaire est également banquier. Il connaît probablement le taux de change de certaines devises car il est conscient de ses intérêts  mais ne lui parlez jamais de taux  d’intérêt, encore moins d’actuariat !

 

Ce qui reste certain, c’est qu’on n’est pas malheureux quand on gravite autour du secteur bancaire guinéen. Une des missions de la banque est de financer l’économie mais en dehors de quelques tentatives dans la micro finance, je ne vois pas en quoi les banques de dépôts de notre pays ont-elles été utiles à nos populations! En revanche, les employés des banques et non de banque (oh pardon ! les banquiers) sont matériellement très gâtés ! Seulement, par leur comportement, ils sont devenus moralement gâteux !

 

En effet, quelle insulte faite à des populations qui crèvent qu’une grève de banquiers ! N’est-il pas indécent pour quelqu’un qui habite une villa disposant d’eau courante et d’électricité (il y a dans le pays des villas qui n’en ont pas), qui roule en voiture climatisée et qui ne mange du manioc que par plaisir et non par nécessité,  de se mettre en grève alors que la plupart de ses voisins n’ont qu’un repas par jour ? Il ne faut pas narguer Dieu !

 

Je sais très bien que comme tout travailleur, un banquier peut avoir aussi le droit de faire grève. Mais ce n’est pas parce qu’on a un droit qu’on est obligé de le faire valoir. Et ce, pour deux raisons :

 

a)      la Guinée est très pauvre. La richesse d’un pays ne se mesure pas par ses potentialités mais s’apprécie à travers le niveau de vie de ses habitants. Avec moins d’atouts, la Guinée Equatoriale (qui sait « boire » intelligemment son pétrole) a plus d’attrait que la Guinée où nous n’arrivons pas encore à « déjeuner » convenablement avec notre  bauxite ! Arrêtons donc ce mythe de la Guinée riche et mettons-nous plutôt au travail au lieu de créer des Ong bidon pour capter du financement extérieur ! Notre pays est malade de l’ «ONGinite ».

b)      la Guinée est en période de transition. C’est vraiment faire preuve d’un manque éhonté de patriotisme que de demander en ce moment une revalorisation du point d’indice.

 

Bien entendu, je vise les principaux banquiers et non ceux qui ne connaissent du caviar que le nom. Ces « pauvres » sont moralement à découvert et devraient payer à la collectivité les pénalités correspondant à leur déficit de civisme. Sont-ils prêts à endosser le chèque de leur irresponsabilité ? Un banquier qui grève, je rêve !

 

Je ne salue aucun banquier guinéen !

 

Ibrahima Kylé Diallo

Directeur de guineenet.org et de kylediallo.info

Mon contact : kylediallo@gmail.com

Tag(s) : #Economie