Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alpha et ses troupes jaunes 2

Cet appel ne s'adresse pas à une ethnie particulière de la Guinée, mais à un groupe très actif, héritier de la politique d'exclusion des peuls du Fouta  de tout organe important de la direction du pays, initiée par Sékou Touré . La fameuse  autoproclamée Union des sages du Mandé et ses démembrements dans l'armée et l'administration.

Rappelons que parmi les plus acharnés des anti-peuls du Fouta, on retrouve certains Peulhs du Ouassoulou ayant cédé à la propagande du PDG qui les a toujours dissocié du reste des peulhs du pays, afin de réduire l'importance de la population peulhe.

Historiquement, c'est l'une de branches du groupe peulh fortement  "métissé" avec les mandingues, langue et culture. Leurs noms: Diallo, Diakité, Sidibé, Sangaré, etc. Moussa Diakité par exemple était le chef des tribunaux révolutionnaires du régime PDGiste, ou la main rouge de Sékou Touré. Cela doit être clair et bien compris.

Alpha Condé, par ses sorties sans nuance, a pris la tête de ce mouvement. Un homme politique qui aspire à diriger un pays ne peut se permettre de dire  entre autres gracieusetés que tous les commerçants peuls  se sont enrichis par le commerce de la drogue, sauf s'il cherche spécifiquement l'éclatement du pays;  les commerçants traditionnels étant les Maninka-moris, groupe auquel il prétend appartenir. Surtout que comme à l'accoutumé, il n'en donne aucune preuve. Dans le verdict du jugement sur les narcotrafiquants initié à grand bruit par Thiegboro, aucun nom de peulh n'apparait.

 Cela est connu. Alpha et ses troupes n'en feront jamais cas. La malhonnêteté dans toute sa splendeur. De même, personne n'a jamais réussi à fournir le plus petit élément à charge contre son rival, malgré les rumeurs les plus fantaisistes, et pourtant ses "amis" de l'autre bord ont eu entre les mains les moyens de l'Etat pour essayer d'enfoncer ce dernier. Ce sont eux qui ont coulé comme des sacs de plomb.

Que les peulhs aient fait montre d'un dynamisme exceptionnel depuis l'indépendance, l'une des causes étant l'ostracisme constant et les assassinats jamais jugés ni dénoncés dont ils étaient victimes dans leur propre pays, n'est un secret pour personne. Ceci est vrai pour les commerçants, les intellectuels, les producteurs de pomme de terre, etc.

 Nous ne demandons et n'avons besoin d'aucune reconnaissance de la part du RPG, supporteurs et assassins ou descendance, issus du moule PDG.

 Les vertueux offusqués n'ont rien trouvé à redire aux dérives publiques du leader du parti stalinien de Guinée. Mais si par malheur un homme politique peulh avait dit la même  chose, les vagues de protestations se feraient entendre encore.

Personne ne fera plus de nous des citoyens de seconde zone.

 Nous tenons à l'unité nationale, mais pas à n'importe quel prix.

 Alpha Condé doit le comprendre pendant qu'il est encore temps.Le Fouta en tant qu'Etat théocratique existait avant la Guinée. Le Fouta vivra, avec ou sans la Guinée, et décidera, si nécessaire, librement avec quelle autre région avoir un destin commun dans la stricte observance de l'égalité et de la fraternité entre concitoyens. Assez des super-citoyens prédestinés à gouverner.

Rappelons  à ces concitoyens égarés:

1-      Pour le PDG de Sékou, champion de l'exclusion des peulhs, un bon peulh est un peulh soumis, un peulh-carpette (comme Saïfoulaye ou Bah Ousmane) ou mieux, mort  s'il n'accepte pas l'humiliation, à l'exemple de Diallo Telli , Barry Dianwadou..Nous ne serons plus  jamais prêts à accepter un bis-repetita.

 

2-      Sékou, entre autres injustices, est celui qui a amputé arbitrairement le Fouta des régions de Dabola et Dinguiraye, pour donner plus d'air à son fief de Faranah et diminuer d'autant le poids démographique  et la superficie du Fouta.

 

3-      Nous sommes des pacifistes, suivant  le Mahatma Gandhi et Martin Luther King. Nous suivons les recommandations des prophètes et avons horreur de la violence.

Mais nous ne sommes pas des couards.

  Lorsqu'on nous giflera désormais  à droite, nous rendrons d'abord la gifle au double avant de tendre l'autre joue.

Nous verrons bien qui se fatiguera le premier.

C'est le seul langage que comprennent les va-t-en-guerre du groupe dit Arc-en-ciel du "Professeur" du RPG. Malheureusement.

Thierno A DIALLO

Tag(s) : #Libre opinion

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :