Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Girouette1.jpg

L’alliance des jeunes leaders pour la victoire du candidat Alpha Condé a été officiellement lancée ce matin dans un hôtel de la place avec pour slogan, « Non à la continuité dans l’impunité, oui au changement ». Et un fait et non des moindres à souligner, c’est que Francis Lamah qui était à la tête de la coalition des jeunes libéraux pour la victoire de Cellou Dalein Diallo était à la tête de cette alliance aussi.

Dans la présentation de, l’alliance des jeunes leaders pour la victoire du candidat Alpha Condé, le présentateur a estimé que l’enjeu politique et historique du second tour des élections présidentielles en guinée interpelle tous les guinéens en général mais aussi et surtout les jeunes et les femmes  en particulier. Qui doivent jouer un rôle majeur dans le processus de changement et de démocratisation au pays. Chemin faisant, l’orateur a noté que la vision claire du changement politique, économique, social et administratif du système de gouvernance est prônée par le professeur Alpha Condé.
Alors qu’est ce qui explique cet état de fait ?, les conférenciers affirment que c’est le sens très élevé de responsabilité, l’engagement dans la lutte pour la démocratie, la paix, l’unité nationale, qui sou tendent leur engagement.

Et comme avec les jeunes libéraux, les moyens de la politique est interne, ça provient de la contribution volontaire des membres et le fruit du patriotisme pour barrer la route à la mafia. Avec un comité de coordination de 11 membres, une dizaine de jeune se trouve actuellement en forêt pour le porte à porte afin de barrer à l’intoxication du camp adverse. Les bureaux de coordination par région seront formés que l’alliance soit présente dans les bureaux de vote pour la supervision des élections, la centralisation des résultats et l’acheminement des résultats vers la CENI. Ce, pour éviter les fraudes massives.
Alors Francis Lamah était à la tête de la coalition des jeunes libéraux pour la victoire de Cellou Dalein Diallo  et aujourd’hui à la tête des jeunes leaders pour la victoire du candidat Alpha Condé.

Que s’est-il passé pour être si convoité et dans les deux camps ?, interroge un confrère. En réponse, le conférencier affirme qu’il n’est pas comme Sidya Touré qui va dans un camp sans l’avis de sa base « j’ai été mandaté par ma base. Si elle n’est pas pour Cellou, je vais suivre le choix de ma base, c’est tout ». Plus loin Francis Lamah soutient qu’avec plus de 90 partis politique, la victoire est assurée pour Alpha Condé. Et pourtant au lancement de la coalition des jeunes libéraux pour la victoire de Cellou Dalein Diallo, le même Francis Lamah qui était à la tête de cette coalition  déclarait citation « nous sommes des jeunes venus de presque tous les partis politiques. Nous n’avons pas été mandaté par nos leaders politiques mais nous, nous avions déjà choisi notre camps, n’en déplaise ».

Seulement voila, Sidya Touré n’était pas présent pour apporter la contradiction afin de situer l’opinion sur le fait qu’il est ou pas un général qui va en guerre  en l’absence de ses soldats.
Et dans  tout ça, quel avenir pour  la coalition des jeunes libéraux pour la victoire de Cellou Dalein Diallo ?
Décidemment, la Guinée forestière fait  l’objet de toutes les convoitises pour le second tour. Vote ethnique initié par les leaders politiques, quand tu nous tiens ?


Mohamed Soumah

Source RPG

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :