Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-08-27_183709.jpgDepuis mars 2014, la Guinée est confrontée à la maladie à virus Ebola. Dans le cadre de la transmission interhumaine, la maladie peut se transmettre entre autres par le sang ou par les autres fluides du corps, à travers une personne qui est au stade avancé de la maladie.

 A cet égard, les mains constituent l’une des principales voies de contamination de l’infection à virus Ebola.

Le lavage des mains à l’eau et au savon ou avec de l’eau chlorée constitue donc l’un des moyens les plus efficaces de prévention. C’est dans ce cadre que le Bureau de la Représentation de l’OMS en Guinée a lancé l’initiative "appui en kits de lavage des mains".

Ainsi, des dispositifs de lavage de mains ont été installés dans 155 formations sanitaires (Centres de Santé, cliniques et hôpitaux) de Conakry, Boffa, Gueckédou, Kissidougou et Macenta, ainsi que dans des bureaux et autres lieux publics. Déjà, plus de 240 dispositifs de lavage des mains ont été fournis par l’OMS. Le dispositif fabriqué sur place est alimenté en solution d’eau chlorée à 0,05%. Chaque personne entrant ou sortant d’une formation sanitaire ou d’un service public est tenue de se laver la main.

L’initiative est soutenue par une campagne de sensibilisation, notamment dans les formations sanitaires où beaucoup de personnels de santé et de malades ont contracté l’infection à virus Ebola.

Une pratique en passe de se généraliser

A la suite de l’OMS, le Ministère de la Santé, d’autres départements ministériels et sociétés ont commencé à appuyer la mise en place des Kits de lavage des mains dans les formations sanitaires et autres lieux publics. Aussi, ces kits sont de plus en plus installés par des personnes privées à leurs domiciles.

Approvisionner régulièrement le dispositif en eau chlorée ou autre désinfectant

Même si le lavage des mains entre progressivement dans les habitudes, il est à regretter que dans certaines formations sanitaires, notamment à Conakry, des kits installés manquent des fois d’eau ou de savon, chose que regrette un des médecins qui interpelle «Ce kit de lavage des mains contribue énormément à éviter d’autres maladies outre qu’Ebola.» En tous les cas, ce constat dans les  formations sanitaires est préoccupant.

Les efforts doivent s’intensifier à tous les niveaux en faveur du lavage des mains. Vivement que cette pratique se perpétue.

 

Source : OMS Afrique

Tag(s) : #Santé

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :