Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Madjan-sidibe-Guineelibre.jpg

"Mandian Sidibé vient d'être inculpé pour diffamation par voie de presse et placé sous contrôle judiciaire", a annoncé au téléphone de Guineenews, l'un de ses avocats, Me Thierno Souleymane Baldé, il y a quelques minutes.

C'est aux environs de 10 H et demi que notre confrère et ses avocats ont été reçus par monsieur Paul Lama, juge du Tribunal de première instance de Dixinn, nous précise Me Thierno Souleymane.

Selon l'avocat et président de l'Institut de Recherche sur la Démocratie et l’Etat de Droit, il leur a été lu au TPI de Dixinn un procès-verbal de tran ion des émissions dans lesquelles il est reproché à Mandian Sidibé d'avoir exprimé à sa radio "Planète FM" dont il est directeur général des propos comme : "- Il y a des gens qui sont prêts à empêcher la tenue des élections. - Des querelles intestines au sein du RPG qui ont tendance à ne donner aucune chance à l'organisation des élections législatives à la date prévue. - Sachez que des menaces de kidnapping et d'élimination physique pèsent sur Mandian Sidibé. - Des sources bien informées, ma source est basée à la présidence de la République. - Des ordres serraient donnés à l'enlèvement de Mandian Sidibé et/ou de procéder à son élimination physique puisque tout simplement Mandian Sidibé serait devenu encombrant".

À noter qu'il n'y a pas eu de plaignant et la procédure laisse penser que c'est le procureur du TPI de Dixinn qui s'est autosaisi, étant donné que c'est l'article 128 de la loi 02 portant "Liberté de la presse" qui a été invoqué par le tribunal, a précisé Me Thierno Souleymane.

"Nous allons faire recours de cette inculpation, puisqu'il n'y a pas de preuves", promet l'avocat qui ajoute que "Le juge a affirmé qu'il était là pour l'inculper, alors qu'il n'était pas obligé de l'inculper s'il n'y a pas suffisamment de preuves".

À rappeler que notre confrère, Mandian Sidibé, a récemment été interdit de micro par Mme Martine Condé, la présidente du Conseil national de la communication (CNC), et sa radio "Planète FM" avait été fermée pour un mois par la même décision du CNC. Bénéficiant du soutien de ses pairs des médias privés, Mandian Sidibé et ses confrères de "Planète FM" ont été rétablis dans leurs droits d'exercer librement leur métier de journalisme après un recours à la cour suprême

Nouhou BALDE

http://www.guineenews.org/detail_article.asp?num=20137464713

Commentaire

Décidémment, notre "Justice" sait bien faire son travail. Encore Mandian poursuivi dans le cadre de ses activités d'information ! On aimerait  bien que monsieur le Juge, si prompt à s’autosaisir quand il s’agit de mettre au pas ceux qui se mettent en péril pour informer  les citoyens sans parti-pris fasse la même chose pour les criminels du Stade du 28 Septembre par exemple. Ils courent depuis 2009 et sont connus de tous, même de monsieur le juge.

 Ou ceux qui  ont tué Zakariaou, les criminels casseurs dits « Chevaliers de la République » de Malick Sankhon ou les Donzos, la milice d’Alpha Condé, dénoncés, parfois inculpés, mais toujours libres et certains proches ou membres du gouvernement d’Alpha Condé.

Monsieur le Juge, respectez la justice guinéenne et le Droit dans notre pays. Voyez ce qui se passe en Egypte. C’est en Afrique, comme vous le savez.

 

Thierno

Tag(s) : #Droit
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :