Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mgr-Vingt-Trois-1.jpg

Le président de la conférence des évêques de France, Mgr André Vingt-Trois, a clairement pris ses distances avec le discours sur la sécurité du Président 

"Quand ce n'est pas l'ONU, c'est l'Eglise de France que l'UMP doit affronter -une chatte n'y retrouverait pas ses petits comme dit le proverbe-. Le président de la conférence des évêques de France, André XXIII, a clairement pris ses distances avec le discours sur la sécurité du président et de la majorité: « des propos marqués par le désir de frapper l'opinion, qui donnent l'impression qu'on vit  dans un état de guerre ». L'attaque est rude. Elle dit la fracture qui s'est installée entre la France des catholiques et Nicolas Sarkozy. 

« Ecoutez, moi je n'ai pas retenu ça du discours d'André Vingt Trois » a répondu, sans rires, le porte parole de l'UMP, Dominique Paillé, au micro de RTL[ ce matin 14-08-2010 , ndlr]« il a dit aussi qu'il ne fallait pas contester le fait qu'il y avait un lien sans doute entre immigration, surpopulation dans certains quartiers et délinquance ».

Une relecture très approximative des propos de l'archevêque de Paris dont le libellé exact est le suivant: « Qu’il y ait des délinquants qui soient immigrés ou Français de souche, c’est évident, qu’il y ait des quartiers qui soient plus exposés que d’autres, c’est évident, mais de là à stigmatiser une partie de la population, il y a une marge ».

Marianne2.fr

Tag(s) : #Culture

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :