Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tigre-Hyene-des.jpg

Le fameux "Professeur" Condé, se croyant trop malin ou très intelligent, ou les deux (c'est son habitude) a voulu brouiller les cartes pour rattraper son retard abyssal en voix pour le second tour. Il est tout à fait normal que le camp de l'ACDP dénonce ses manœuvres et refuse de suivre le chemin de l'abattoir balisé par son "cher ami".L'une des cartes maîtresses du clan Condé est le poste de Président de la CENI, disposant du pouvoir exorbitant d'annuler tout ou partie des votes sans en rendre compte à personne, en toute "légalité".

Nous devons toujours avoir en mémoire le slalom politique du général Konaté.

Au départ il embobine tout le monde avec ses professions de foi de premier vrai soldat guinéen respectueux de la parole donnée et ne désirant pas s'éterniser au pouvoir. Exactement comme un certain Moïse Dadis Camara. Les poissons  guinéens se font toujours pêcher par le même hameçon au bout de la même ficelle, malheureusement.

Pendant que les guinéens se réjouissent un peu prématurément d'avoir trouvé l'oiseau ou la perle rare en cette période d'incertitude, Konaté nomme à tous les postes ses copains ,coquins et autres voleurs de la République.

Non content de s'auto-galonner à tout va, il en distribue à tous ceux qui peuvent l'aider à asseoir son autorité sur la gente armée et nomme à tous les postes lucratifs et stratégiques de l'Etat. L énorme poids financier de ces nominations civiles et militaires sur une économie à genoux ne semble pas émouvoir grand monde. Les "civils" sont de toute façon priés officiellement d'aller discuter d'autre chose, sinon...

 Monsieur était là pour assurer une Transition, qu'ils disent… Nous apprendrons plus tard que Dadis lui, a refusé les galons de compromission offerts par son "ami". Ce qui ne blanchit aucun des deux des crimes du Stade et ailleurs.

Devant le chœur de louanges décerné par ceux qui devaient le plus se méfier et qui se retrouvent aujourd'hui au sein de l'ACDP, les gouvernements étrangers "prennent acte", sur le modèle politique déclamé par nos compatriotes. On ne peut être plus royaliste que le Roi…La triche dont est victime Sidya et les accusations gratuites contre  son parti sont vite oubliées. Pire, il devient la cible des thuriféraires du nouveau pouvoir pour avoir dénoncé les fraudes du camp adverse. Vous vous souvenez de la réaction de l'UFDG?. (Sur le modèle de Ran-Tan-Plan, bien connu des amateurs de la BD Lucky Luke de Goscinni et Morris). Toujours tirer un siècle après son ombre..

Les avertissements à nos compatriotes n'y changeront rien, les comités de soutien à la nouvelle "Excellence" fleurissent au moment même ou Konaté cadenasse son emprise à l'intérieur, mais surtout à l'extérieur du pays. L'UFDG par une apathie incompréhensible avalise la commande de scies politiques destinées à couper les branches sur lesquelles il est assis: la confiance et la détermination de ses militants, électeurs et amis de toutes les régions et de l'extérieur.

Les nominations ciblées, les références explicites au PDG, l'arrivée dans les rangs du RPG de la lie des régimes précédents et les sorties anti- commerçants peulhs de Monsieur Alpha Condé ne sont ni dénoncées, ni condamnées. Sauf par la "périphérie" de l'UFDG. Silence complet dans les rangs du très( trop?) poli Parti de M. Dalein.

Deux coups seront déterminants pour asseoir la prééminence de "L'Arc-en-ciel" dans le paysage politique: la condamnation de Ben Sékou (échec) et la nomination dans la foulée de Louncény Camara (mat).

L'UFDG, n'aurait été la venue en catastrophe de Sidya et de Baadiko en renfort, serait en train maintenant de bouffer les pissenlits par la racine. Invariablement, l'UFDG continue de remercier le Général pour sa détermination à mener la transition à son terme (sans lui probablement). Mais cela, c'est l'affaire de ses dirigeants très éclairés.

Il faut donc toujours se méfier de la position de clair-obscur du "sauveur" Konaté, dont les mains ont trempé dans toutes les magouilles du CNDD et qui semble prêt à rendre le pouvoir à ses propriétaires "légitimes" de la Convention du Mandé, avec les fameux Sages qui ont défrayé la chronique il n'y a pas si longtemps de cela.

Simplement logique.

Thierno A DIALLO

Tag(s) : #Libre opinion

Partager cet article

Repost 0