Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RPG-Stop_hand-1.jpg

Sékou Souapé Kourouma, ancien responsable du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG) d’Alpha Condé, a été empêché samedi de quitter le territoire guinéen, a-t-on appris auprès de l'intéressé.

"Je voulais aller à Abidjan. A l’aéroport, on m’a signifié mon interdiction de quitter le territoire guinéen, sans explications", a déclaré dimanche M. Kourouma à l’AFP.

"La police m’a confisqué mon passeport et je suis persuadé que ce sont des manipulations d’Alpha Condé avec lequel j’ai travaillé pendant des décennies dans la clandestinité puis dans l’opposition", a-t-il ajouté.

"Je suis persuadé que ce sont des manipulations orchestrées par Condé qui ne souhaite pas que je fasse d’autres révélations en dehors du territoire national", a expliqué M. Kourouma.

Alpha Condé, leader du RPG, est candidat au second tour de la présidentielle en Guinée, prévu le 19 septembre. Opposant guinéen historique, il a été crédité de 18,25% des suffrages au premier tour, alors que Cellou Dalein Diallo, le favori du second tour, a obtenu 43,69%.

 Depuis juin, M. Kourouma a sévèrement critiqué dans la presse guinéenne le "passé sombre d’Alpha Condé" qui, selon lui, a "pris une part active" dans les attaques rebelles contre la Guinée entre 2000 et 2002, auprès de l’ancien président libérien Charles Taylor, actuellement jugé à La Haye pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité.

M. Kourouma a notamment accusé dans la presse M. Condé d'être impliqué dans l'assassinat en 2002 d’un officier supérieur de l’armée guinéenne, le colonel Sama Panival Bangoura, par des rebelles sierra-léonais en territoire guinéen.

AFP

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0