Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

"

Deux de nos journalistes pourraient en témoigner. Cécile Sow tout d’abord, correspondante de J.A. à Dakar et envoyée spéciale en juillet à Conakry : reçue après minuit au camp Alpha-Yaya par un président pieds nus et en bermuda, attirée dans sa chambre, importunée, demandée en mariage, harcelée au téléphone après son retour au Sénégal par un capitaine tour à tour transi et menaçant : « Dadis t’aime, Dadis te veut, tu me rends fou, viens me rejoindre, je te donnerai tout ! », puis traitée de « très méchante » quand elle lui eut, une fois pour toutes, signifié de ne plus insister.

 

Cheikh Yérim Seck ensuite. Auteur d’une enquête prémonitoire publiée dans J.A. quinze jours avant le massacre du 28 septembre – « l’incroyable capitaine Dadis » – et objet depuis de la vindicte débridée du chef de l’État (ou de ce qu’il en reste).

 

Au lendemain de la parution de ce numéro, le bipeur compulsif qu’est manifestement Dadis a appelé – tenez-vous bien – dix-sept fois la direction de la rédaction de J.A., mais aussi le standard du journal, pour se plaindre de notre collaborateur !"

 

 

 

 

CLIQUER sur l'image pour l'agrandir

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :